10 façons de perdre son temps sur skype lorsqu’on apprend une langue

Apprendre l'espagnol grâce à skype

Les échanges sur Skype sont faciles, abordables et incroyablement efficaces.

De plus, vous pouvez faire une conversation en espagnol sans jamais quitter votre ville natale, ni même votre maison. Donc, plus d’excuses sur les voyages trop coûteux, vous empêchant de pratiquer votre langue avec des locuteurs natifs.

Voici comment fonctionne un échange de langue. Vous vous inscrivez avec un site d’apprentissage de langue en ligne tel que italki , puis recherchez les utilisateurs italki qui parlent espagnol et qui désire parler français.Lorsque vous avez trouvé ces personnes, vous allez les inviter à discuter avec vous. Cela peut se faire sur Skype, FaceTime, ou même en personne si votre partenaire de conversation vit près de chez vous.

Il est compréhensible que les échanges linguistiques puissent être stressant. Que faire si vous faites quelque chose de mal ou offensez votre partenaire d’échange? Il s’agit de faire des erreurs …, puis d’apprendre de vos erreurs.Si vous êtes habitué de mon blog, cette phrase doit vous paraître familière.

Mais je sais que c’est humain, d’essayer de ne pas faire d’erreurs, alors je vous propose ici quelques conseils pour ne pas en faire. Voici les erreurs que vous ne voulez pas faire avant ou pendant une session d’échange de langue.

Erreur # 1: attendre jusqu’à ce que vous vous sentez prêt

En ce qui concerne les échanges linguistiques, attendre le bon moment est la plus grande erreur que les gens font. Les signes que vous faites cette erreur incluent la remise de l’échange pour un autre jour avant même d’avoir réussi à rencontrer quelqu’un ou de reporter la discussion à un autre jour parce que vous êtes trop nerveux pour faire appeler votre correspondant.

Pourquoi cette erreur est-elle si fréquente? Parce que les gens veulent attendre jusqu’à ce qu’ils se sentent prêts. Peut-être que vous craignez que votre partenaire de conversation ne vous comprenne pas à votre niveau actuel. Ou peut-être que vous vous inquiétez beaucoup trop et vous pensez que votre correspondant ne va plus vouloir vous parler . En effet, vous parler tellement mal, c’est ça ? 

En plus de n’avoir aucun justificatif , cette erreur est le meilleur moyen de ne rien faire pour ne pas progresser en langue . Vous ne voulez pas parler avec de vraies personnes jusqu’à ce que vous soyez prêt , mais vous ne serez jamais prêt à moins de parler avec de vraies personnes! Etonnant, non ?

Peu importe votre niveau actuel dans votre langue cible, il n’est jamais trop tôt pour avoir une conversation avec un locuteur natif. Vous ne pourrez peut-être pas parler de sujets profonds comme dans l’intrigue des chansons de nos rappeurs français(lol!) , mais qui vous dit que vous devez le faire? La beauté d’un échange de langue est que vous pouvez parler de n’importe quel sujet souhaité, pour autnat que vous le souhaitez. En fait, je vous recommande d’avoir votre premier échange linguistique seulement sept jours après que vous commencez à apprendre une nouvelle langue .Allez jetez un coup d’oeil à ma formation pour apprendre les bases de l’espagnol pour voyager en seulement 7 jours !

Erreur # 2: domination de la conversation

Un échange de langue n’est pas une leçon de langue gratuite.Dans un cours de langue, vous passez tout le temps à apprendre une autre langue, et vous payez ce privilège. Dans un échange, ce n’est pas une autre façon de faire de l’apprentissage et de l’enseignement. La clé est dans le nom: c’est un échange . Le fait est que vous devriez chacun en bénéficier de manière égale.

Bien sûr, vous pourriez être super excité à la perspective de pratiquer votre espagnol. Mais n’oubliez pas que l’autre personne est également excitée et mérite le même temps consacré à la pratique du français.

Comment pouvez-vous vous assurer que vous ne dominiez pas la conversation? Utilisez une minuterie. Par exemple, vous pouvez passer trente minutes à discuter uniquement dans votre langue maternelle, suivies de trente minutes de discussion avec la langue maternelle de l’autre personne. Cela ne doit pas dépasser trente minutes consécutives. J’ai entendu parler de partenaires de conversation qui alternent la langue toutes les dix minutes! Si vous n’êtes pas habile à avoir des conversations prolongées en espagnol et que vous craignez que votre cerveau explose avant que la conversation ne soit terminée, c’est un moyen utile de maintenir l’élan de la conversation tout en parlant en espagnol 50% du temps.

Erreur # 3: Parler français alors que vous devriez parler espagnol

Faites un pacte avec votre partenaire de conversation avant le début de l’échange, peu importe ce que vous voulez, vous allez garder la conversation dans la même langue jusqu’à ce qu’il soit temps de changer. Ceci est particulièrement important si les compétences de l’autre personne dans votre langue maternelle sont meilleures que vos compétences en espagnol.

Lorsque vous savez que l’autre personne comprendra parfaitement ce que vous voulez dire si vous revenez à votre langue maternelle «juste pour une minute», il est vraiment facile de vous laisser glisser à nouveau chaque fois que vous vous êtes coincé.Si à chaque vous en avez l’occasion, vous décidez de parler français, sans même faire d’efforts, comment pouvez-vous vous attendre à faire preuve de fluidité en espagnol?

Erreur # 4: Attendre que l’autre personne dirige la conversation

Soyez un participant actif dans votre échange avec votre correspondant. Ne vous asseyez pas sur vos acquis et en faisant en sorte que l’autre pose toutes les questions et impose les sujets de conversation. Il n’est pas juste pour votre correspondant de devoir aborder faire ce travail en permanance.

Vous craignez que vous n’ayez pas de choses à dire? J’ ai un conseil à vous donner, avant l’échange de langue, écrivez quelques sujets de conversation, ainsi que le vocabulaire clé lié à chaque sujet.Chaque fois qu’il y a une accalmie dans la conversation, plutôt que d’espérer que l’autre personne trouve quelque chose de bon à dire (ou pire: mettre fin à l’appel prématurément), changer le sujet en choisissant l’un de vos sujets préparés. C’est aussi un excellent moyen de renforcer votre vocabulaire!

Une fois que vous avez quelques sujets écrits sur une feuille à côté de vous, vous aurez la chance d’avoir des conversations impromptues et n’aura pas besoin de travailler si fort pour trouver des sujets de discussion .

Erreur # 5: utiliser votre webcam tous les temps

La compréhension oral est généralement la dernière compétence que les apprenants de la langue maîtrisent dans leur langue cible. La plupart des apprenants ont tendance à avoir un faux sentiment de confiance dans leur capacité d’écoute en ce qui concerne les conversations en face à face, car ils ont un contexte visuel sur lequel ils peuvent compter quand ils ne comprennent pas chaque mot dans une phrase. Par exemple, l’expression du visage et l’ensemble du langage corporel permettent de combler les lacunes lors de la conversation dans votre langue cible.

Éteignez la vidéo pendant un échange de langue pour voir instantanément (ou plutôt, constater ) la qualité de votre compréhension orale. Si vous éteignez la vidéo et que vous êtes surpris de savoir combien il est difficile de comprendre l’autre personne, c’est un signe que vous devriez consacrer plus de temps à votre compréhension oral. Commencez à demander régulièrement à vos partenaires de conversation de passer une partie de l’échange de langue sans la webcam afin que vous puissiez tous deux pratiquer des compétences d’écoute.

Erreur # 6: Skyper avec la même personne encore et encore

Vous pouvez facilement vous habituer au style d’élocution d’une personne dans votre langue cible, et adapter votre compréhension à l’écoute à l’égard de ce style. Mais tout comme votre langue maternelle, votre langue cible peut sembler très différente selon la personne qui vous parle. Si vous parlez seulement avec la même personne encore et toujours, vous aurez du mal à comprendre une nouvelle personne lorsque vous discutez avec elles dans votre langue cible.

Même si vous avez un ou deux partenaires de conversation préférés avec lesquels vous vous entendez vraiment, assurez-vous de parler régulièrement avec de nouvelles personnes afin que votre oreille puisse s’habituer à plusieurs types de discours, d’accents et de dialectes. Choisissez des jeunes, des personnes âgées, des hommes, des femmes et des personnes de diverses régions .

Erreur # 7: poser des questions de grammaire

Les échanges linguistiques ne sont pas l’endroit pour les questions de grammaire!Posez des questions de grammaire spécifiques lorsque vous payez un enseignant. La plupart des locuteurs natifs de n’importe quelle langue (qui ne sont pas enseignants de leur langue) n’ont jamais réellement appris les subtilités de la grammaire de leur langue, et ne pouvaient probablement pas expliquer les règles très clairement comme vous le voulez de toutes façons. De plus, les questions de grammaire peuvent devenir ennuyeuses après un certain temps.

Si l’autre personne est fascinée par la grammaire, alors, par tous les moyens, posez lui un maximum de questions. Sinon, faites des notes brèves lors de la conversation de questions spécifiques de grammaire qui surgissent pendant que vous parlez et écoutez. Ensuite, organisez une leçon de langue avec un enseignant afin que vous puissiez obtenir des éclaircissements.

Erreur # 8: garder la conversation dans votre zone de confort

Même si vous ne parlez que votre langue cible pour une courte période, je parie qu’il y a certains sujets que vous maitrisez déjà complètement. Il y a certains sujets qui surgissent encore et encore dans les conversations avec de nouvelles personnes, comme vos aliments préférés, des questions sur votre famille ou ce que vous faites à votre travail.

Ce sont précisément les sujets dont vous devriez éviter de parler pendant votre échange de langues (Exception: lorsque vous commencez). Vous avez déjà maîtrisé ces sujets. Votre temps serait mieux dépensé à parler imparfaitement d’un sujet plutôt qu’à parler parfaitement d’un sujet que vous connaissez bien. C’est ainsi que vous maîtriserez une plus grande variété de vocabulaire et apprendre à parler couramment de presque n’importe quel sujet.

Erreur # 9: Poser seulement des questions fermées

Rien ne fait tomber une conversation plus rapidement qu’une question qui ne peut être répondu que par «oui» ou par «non». Ne prenez pas l’habitude de demander à votre interlocuteur des choses comme: «Aimez-vous la cuisine thaïlandaise?» Ou «Aimez-vous votre travail?» Ce type de questions n’offre aucune occasion pour l’autre intervenant d’élargir le sujet et la branche Dans une conversation plus profonde.

Au lieu de cela, posez des questions telles que «Quels sont vos aliments préférés?» Ou «Qu’aimez-vous le plus au sujet de votre travail?». Ensuite, regardez comment la conversation continue de circuler naturellement après que l’autre orateur ai répondu à votre question.

Erreur # 10: faire des blagues inappropriées

Lorsque vous rencontrez un partenaire d’échange de langue, n’oubliez pas que vous n’écoutez pas seulement des langues.Vous échangez également des cultures. Il est important de le faire d’une manière respectueuse de l’autre.

L’humour approprié est bien – et est vital pour un apprentissage efficace. Mais il va sans dire que vous devriez éviter toute blague qui pourrait être considérée comme offensante pour votre partenaire de conversation.

De plus, n’essayez pas d’être intelligent en utilisant des références de culture pop ou des double sens. Cela rend difficile de suivre ce que vous dites, ce qui n’est pas du tout amusant pour votre partenaire d’échange espagnol.

A votre tour 

Quelle est la plus grande erreur que vous avez déjà faite lors d’une session d’échange de langue? Faites le nous savoir dans les commentaires.

Contactez-moi par mail si vous voulez en discuter à contact@espagnol5minutes.fr

J’espère que mon article vous aura éclairé, sur les choses à ne pas faire pour démarrer une conversation sur skype .

BONUS :(Extrait de mon ebook)Ne voyagez pas à l’étranger pour apprendre l’espagnol!

 

Avez-vous déjà pensé: « Si seulement je pouvais vivre en Espagne ou en Amérique du Sud, je pourrai apprendre l’espagnol très vite! »

 

J’ai déjà été 5 fois en Espagne sur des périodes de 3 semaines  et je peux vous dire que l’apprentissage d’une nouvelle langue est beaucoup plus facile lorsque vous êtes à la maison.

 

hé oui, je le vais le redire :

 

Apprendre une nouvelle langue est beaucoup plus facile lorsque vous êtes à la maison!

Pour commencer, il y a le mythe selon lequel vous pourrez pratiquer l’espagnol toute la journée si vous voyagez à l’étranger.

 

Cependant, dans la plupart des endroits, les gens ne prennent pas le temps de vous parler et de vous aider à pratiquer vos compétences rudimentaires en espagnol.

 

Vous êtes plus susceptible d’être perçu comme un touriste et a même de parler en français ou en anglais la plupart du temps.

 

Lorsque vous restez à la maison, vous maîtrisez votre propre horaire, ce qui est vital pour s’adapter à toutes les études que vous devez faire.

 

Bien que l’idée d’aller en l’Andalousie ou à Buenos Aires semblent être une aventure romantique, vous n’aurez pas envie de vous asseoir avec un manuel quand vous y êtes!

 

Maintenant, une fois que vous êtes plus avancé, passer du temps à l’étranger est une étape essentielle pour améliorer votre maîtrise, car vous pouvez déjà tenir une conversation décente.

 

Mais pas encore.

 

Restez à la maison, et vous progresserez plus vite.