Comment apprendre de ses erreurs en espagnol ? …Selon la science

espagnol science

« Est-ce que j’ai vraiment dit ça? »

Si vous avez appris une langue assez longtemps, vous avez probablement fait beaucoup d’erreurs .

Les apprenants de langues les plus expérimentés acceptent l’idée d’apprendre de leur erreurs . Après tout, vous ne pouvez pas apprendre une langue sans la pratiquer, et vous ne pouvez pas pratiquer la langue sans vous tromper.

Les apprenants de la langue voient souvent les erreurs comme un mal nécessaire: quelque chose qu’ils préfèrent éviter, mais une étape nécessaire pour vraiment progresser.

Un regard sur la science de l’apprentissage révèle qu’il n’y a rien de méchant à faire des erreurs.Au contraire . Des études montrent que les erreurs nous aident à apprendre plus rapidement. Il s’avère que risquer une conjecture augmente considérablement vos chances de se souvenir de quelque chose la prochaine fois, même si vous vous trompez.

La question à poser n’est donc pas « comment puis-je arrêter de faire des erreurs? » Mais « comment puis-je faire plus d’ erreurs? »

Examinons donc la science des erreurs et comment elles peuvent stimuler notre mémoire à long terme. Vous apprendrez également à faire plus d’erreurs afin que vous puissiez accélérer votre apprentissage de la langue.

Mais d’abord …

Pourquoi les apprenants de langue ont tellement peur des erreurs?

Rappelez-vous de ce sentiment de récupérer votre devoir dans les mains de votre professeur, couvert de marques de stylo rouges?

Si vous vous sentez désireux de ne pas faire des erreurs, vous n’êtes pas seul. A cause de l’ école, la plupart d’entre nous ont fait en sorte que les erreurs soient mauvaises et devraient être évitées à tout prix. Beaucoup d’enfants apprennent à se sentir embarrassés d’avoir commis des erreurs et à transporter cette peur avec eux dans leur vie adulte. Peut être que ça te rappelle quelqu’un?

C’est la nature humaine d’interpréter des situations qui testent nos capacités de façon binaire: si vous aviez « bien », cela signifie que vous êtes bon et que vous vous sentez satisfait de vous-même. Si vous faites une erreur, cela signifie que vous êtes mauvais à quelque chose et vous avez honte.

C’est pourquoi l’apprentissage des langues cause tant d’anxiété chez les adultes. Beaucoup d’entre nous préfèrent éviter les situations où nous risquons de faire mal les choses: apprendre une langue, où les erreurs font partie du processus, peuvent nous faire sentir comme un idiot complet, voire pire, un échec complet.

J’ai rencontré tant d’apprenants de langue qui ne se plaisent pas à faire des choses qui mettent nos connaissances à l’épreuve, comme à parler à des locuteurs natifs. Lorsque vous parlez avec un locuteur natif, vous allez presque faire des fautes. Mais est-ce vraiment préférable de garder la bouche fermée pour éviter l’embarras?

Ce sentiment de honte à propos des erreurs est quelque chose que je peux raconter – et peut-être que vous pouvez aussi.Mais si vous évitez les situations où vous savez que vous allez commettre des erreurs, vous manquez une stratégie clé qui accélérera votre apprentissage de la langue.

La science des erreurs 

Les scientifiques savent depuis des années que les erreurs sur ce que vous avez appris augmente la mémoire à long terme . Des tonnes d’études montrent que les personnes qui font des erreurs sur ce qu’elles ont appris se souviennent de l’information mieux par rapport aux personnes qui passent la même quantité de temps à apprendre de nouvelles choses.

Cet effet, connu sous le nom d’effet de test, montre que le fait de tenter de récupérer quelque chose que vous avez appris – ce sentiment de rayonnement dans votre cerveau – vous aide à augmenter votre mémoire à long terme.

Dans une étude , un groupe qui a essayé de se souvenir de ce qu’il avait appris s’est souvenu de 21% de plus qu’un groupe qui a simplement lu la même information plusieurs fois. Cette différence s’est produite malgré le fait que le groupe de lecture avait vu l’information quatre fois plus que le groupe qui avait « testé » ce qu’il avait appris: les lecteurs avaient vu l’information 14 fois, alors que les testeurs ne l’avaient vu que 3 fois. Cela signifie que, en vous mettant dans des situations où vous devez essayer de rappeler ce que vous avez appris, vous pouvez considérablement réduire le nombre de fois où vous devez répéter quelque chose avant que vous ne l’appreniez.

Si le mot « test » rappelle des livres de grammaire poussiéreux ou des examens linguistiques stressants, sachez qu’il ne doit pas être ainsi.

Pensez à la procédure d’apprentissage d’une langue pendant un moment. Il offre des tonnes de possibilités naturelles pour tester soi-même. Le plus important – pour la majorité d’entre nous – est le fait de parler. Lorsque vous pratiquez une langue, vous essayez constamment de vous rappeler ce que vous avez appris. Chaque fois que vous chercher dans votre cerveau un mot, ou un peu de grammaire, l’acte d’essayer de vous en rappeler vous aidera à vous rappeler mieux la prochaine fois.

Mais que se passe-t-il lorsque vous vous trompez? Il s’avère que vous obtenez une augmentation de mémoire pour les erreurs .Une étude de Potts et Shanks (2014) montre que lorsque les gens risquent d’être en mesure de se tromper et d’obtenir des commentaires négatifs, ils sont beaucoup plus susceptibles de se souvenir de l’information par rapport à ceux qu’ils ne devinent pas.

Et à propos de ces moments où vous avez littéralement aucune idée? C’est là que ça devient intéressant. La même étude a montré que même si vous faites une hypothèse aléatoire que vous savez que c’est faux, vous vous souvenez toujours de la réponse la prochaine fois.

Cela signifie que l’apprentissage en commettant des erreurs, dès le début, peut vous aider à vous rappeler plus. Peu importe si vous le faites bien ou mal. Si vous voulez accélérer l’apprentissage, tout ce que vous avez à faire est de lui donner un coup.

Voici un bon conseil

Encore plus surprenant, les gens ne se rendent pas compte de la façon dont ils apprennent de leurs erreurs. Des études montrent que les personnes qui ont appris en lisant l’information se sont senties plus confiant quant à leur connaissance, par rapport aux personnes qui se sont testées sur ce qu’elles avaient appris.

En d’autres termes, les erreurs peuvent vous faire sentir comme si vous étiez nul, lorsque vous apprenez à en savoir plus.

Ce qui conduit à un paradoxe drôle: évitez les situations où vous risquez de faire des fautes, et vous vous sentirez plus confiant, mais vous aurez du mal à apprendre et à vous améliorer.

La plupart des apprenants de la langue souhaitent étudier davantage avant d’avoir des conversations réelles. De cette façon, ils croient, ils ne feront pas autant d’erreurs. Mais la science nous montre que le meilleur moyen d’arrêter de commettre des erreurs consiste à sortir et à en faire plus.

Apprendre des erreurs: comment faire plus d’erreurs – et se sentir mieux

J’espère que vous vous sentez prêt à plonger et à apprendre de vos erreurs . Voici un processus étape par étape que vous pouvez suivre pour faire cela et amusez-vous en même temps.

Étape 1: modifiez votre objectif

La plupart d’entre nous jugent notre succès avec la question: « Est-ce que je fais bien? »

Je vous conseille de modifier votre objectif. Arrêtez de vous demander «ai-je compris ce mot?» Et demandez-vous plutôt «Est-ce que j’ ai bien retenu ce mot ?» Si votre réponse à cette dernière question est oui, vous venez d’apprendre quelque chose et a donné un autre petit pas vers la fluidité.

Vous avez déjà gagné, que vous l’ayez bien compris ou non.

Étape 2: Essayer d’échouer un peu plus

Sara Blakely explique comment, au cours du dîner, son père demanderait « Qu’est ce que vous avez échoué aujourd’hui ? ». En encourageant l’échec, son père l’a aidé à associer un manque d’erreurs avec un manque d’efforts: si vous faites toujours le bon choix, vous ne vous progresserez pas assez.

Commencez à vous demander « ai-je fait assez d’erreurs aujourd’hui? ».

Si vous souhaitez faire autant de fautes que possible, vous les apprécierez pour ce qu’elles sont: un signe que vous vous éloignez de votre zone de confort et que vous progressez. En appréhendant les erreurs d’une manière positive, vous allez de les avoir peur.

Lorsque vous n’avez plus peur des erreurs, vous serez imparable.

Étape 3: Commencez à admettre!

Lorsque vous n’êtes pas sûr à 100% d’un mot ou d’une structure grammaticale, est-ce que vous l’admettez? Vous devriez! Vous aurez raison plus souvent que vous ne le pensez.

Pour que les communications se déroulent en douceur, je trouve pratique d’apprendre une «phrase de sécurité» comme: Je ne sais pas si vous le dites comme ça, mais …. Ensuite, vous pouvez obtenir des réponses en demandant: Est-ce vrai? Est-ce que tu le dis comme ça?

Étape 4: Demandez aux locuteurs autochtones de vous corriger

Les locuteurs autochtones préfèrent généralement ne pas corriger vos erreurs car ils ne veulent pas être grossiers. Mais si vous allez faire des erreurs, il est important d’obtenir des commentaires des locuteurs natifs afin que vous puissiez en tirer des leçons.

Demandez aux indigènes de vous corriger et faites tout votre possible pour vous assurer qu’ils se sentent à l’aise de le faire.Montrez-leur que vous l’appréciez: souriez, dites merci, et continuez à leur dire combien leur correction leur sert afin qu’ils n’aient pas à vous soucier de vous enrayer.

Étape 5: « Apportez vos erreurs à la maison »

L’adoption de l’échec ne s’applique pas seulement lorsque vous parlez. Il s’applique lorsque vous étudier à la maison aussi.

Lorsque vous lisez ou écouté quelque chose dans les livres, les manuels scolaires et les cours audio, il est facile de vous soucier de vous tromper. Mais rappelez-vous pourquoi vous faites ces activités en premier lieu.Ce n’est pas pour prouver que vous êtes génial en faisant tout bien. L’idée est d’apprendre de vos erreurs. Si vous ne faites pas assez d’erreurs, cela signifie que les activités que vous choisissez sont trop faciles.

Au lieu de descendre sur vous-même, voyez chaque erreur comme une petite victoire. Vous venez de trouver un une lacune dans votre apprantissage, et vous êtes maintenant plus susceptibles de le faire la prochaine fois.

Étape 6: Ne craint pas de rire!

Donc, vous aimez l’idée de faire de vos erreurs quelque chose de positif, mais vous avez toujours peur de vous tromper avec des locuteurs natifs.

La vérité est que, parfois, vous ferez des erreurs stupides et que les gens risqueront de rire. Mais 99% des gens se moquent de ce que vous dite, pas de vous vous. Et personne ne pensera que vous êtes un idiot à cause de cela! L’autre 1%, vous allez perdre votre temps avec eux de toute façon.

Pensez-y, lorsque vous parlez à un locuteur non-natif dans votre propre langue, comment vous sentez-vous quand ils se trompent?Vous pourriez le trouver drôle ou attachant, mais les jugez-vous à cause de cela?

Bien sûr que non.

Vous comprenez que tout fait partie du processus d’apprentissage. A l’inverse, auand c’est vous qui êtes l’apprenant, d’autres le comprendront aussi.

J’ai bien éclairé beaucoup de gens avec des erreurs brillantes au cours des années. Voici un de mes favoris:

Quand un Français – un ami d’un ami que je venais de rencontrer – m’a demandé d’où je provenais, j’ai essayé de dire « Je suis né en Guadeloupe », mais ce que j’ai réellement dit était « Je suis nue en Guadeloupe « . Malgré mon embarras, il s’est avéré être un brillant brise-glace. Nous avons eu un bon fou rire après tout ça et avons continué à discuter.

Lorsque vous pouvez vous moquer de vous, les erreurs sont une excellente occasion de s’amuser avec les locuteurs natifs. Et s’amuser avec les locuteurs natifs est toujours bon pour vos compétences linguistiques. Même lorsque vous dites le mot f à votre belle-mère.

En résumé

Je venais de lire un article en français sur le bienfaits des erreurs lorsque nous apprenons. Voilà pourquoi j’ ai décidé d’ écrire cette article pour le partager avec vous . J’ espère qu’il vous aura plu . N’Hésitez pas régir en m’envoyant un mail, ou en me contactant sur les réseaux sociaux .

Je vous souhaite un bon apprentissage de l’espagnol, Hasta luego !